©Copyright 2003 Mediatechnix

   
     

HANDICAP ET SPORT NE SONT PAS INCOMPATIBLES

Peut-on pratiquer un sport lorsque l’on est handicapé physique ?

De nombreuses activités sportives sont accessibles au sujet handicapé. Le handicap n’est pas un obstacle à la pratique d’un sport, bien au contraire il permet un certain bien-être, à la fois physique et mental. La plupart des sports pratiqués par un sportif valide peuvent aussi être pratiqués lorsque l’on a un handicap, comme nous le montre le tableau.

Il s’agit d’une liste non exhaustive, d’autres sports pouvant être pratiqués selon les capacités et le handicap : aviron, badminton, biathlon, boules, canoë-kayak, char à voile, course d’orientation, escalade, handball, karting, plongée, randonnée, rugby, ski nautique, sports aériens, sports de glace, voile, volley-ball, yoga. Ces disciplines s’adressent à tous ceux qui souhaitent pratiquer une activité sportive, sportif de haut niveau ou non. Malheureusement, le handisport n’est pas très populaire mais il a tendance à se développer et à se faire connaître de plus en plus .

Comment faire connaître cette pratique au public concerné alors que les médias ne s’y intéressent presque pas ?

Généralement, le sujet handicapé a tendance à se sédentariser, à se renfermer sur lui-même, à craindre le regard des autres s’il sort. Par conséquent, son état de santé ne s’améliore pas, et ses muscles s’atrophient s’il n’a pas une activité physique régulière. De nombreux sports sont donc proposés aux sujets handicapés, des sports qui, parfois, ont pu être pratiqués avant le handicap.

Cependant, d’autres sports, comme les sports de glisse, ont tendance à être pratiqués de plus en plus par des sportifs atteints de divers handicaps dont l’amputation. En France, cette pratique est encore peu connue, mais grâce à la volonté de certains "fous" de la glisse, le sport pour handicapés physiques va connaître une nouvelle ère.

Aujourd’hui, certaines structures sportives pour valides accueillent des sujets handicapés, des écoles et autres structures de l’enseignement national, proposent des activités sportives adaptées aux handicaps de chacun, mais cela ne concerne que peu d’établissements. Souhaitons que dans les années à venir les sujets handicapés souhaitant faire du sport seront plus pris en compte dans les établissements scolaires et autres structures sportives.


Document : tableau classification des sports selon le handicap

Pour plus d'informations, consultez l'interview d'Anthony REDON, président de l’association Gliss4all